L’idée de créer un Centre papal est née le 2 janvier 2006, moins d’un an après le départ mémorable de Jean-Paul II pour la Maison du Père. Cette idée est née comme une réponse de l’Église de Cracovie aux paroles de Karol Wojtyła, que le monde entier a entendues sur la place Saint-Pierre le 22 octobre 1978, lors de l’inauguration solennelle du pontificat du pape polonais :

“N’ayez pas peur”. Ouvrez la porte au Christ !

Le Centre a été initié par le cardinal Stanisław Dziwisz, alors métropolite de Cracovie, qui, la même année 2006, a signé un décret de nomination et a également approuvé le statut de l’institution en création.

À l’origine, l’Institut Jean-Paul II, existant à Cracovie au 18 rue Kanonicza depuis 1995 a fait partie du Centre.

Au cours de la Sainte Messe célébrée dans la chapelle du Palais des Archevêques de Cracovie le 2 janvier 2006, l’Archevêque Dziwisz a présenté de la manière suivante l’idée qui sous-tend cette entreprise : “Après de nombreux mois de réflexion et d’examen de diverses propositions, nous sommes face à la décision capitale de créer le Centre Jean-Paul II. Conscients de notre responsabilité envers l’Église de Cracovie et les personnes de bonne volonté, nous voulons ainsi non seulement rendre hommage au Grand Compatriote, mais nous voulons surtout commémorer et préserver sous un signe visible sa personne ainsi que tout l’héritage spirituel de son pontificat. Nous le faisons surtout pour ceux qui viendront après nous, afin qu’eux aussi, grâce à cette œuvre, puissent connaître et aimer Jean-Paul II et, dans la fidélité à son enseignement et à son témoignage, aller avec lui vers Christ”. L’Archevêque a également ajouté : “Lors des funérailles du Saint-Père, une rafale de vent a fermé l’Évangéliaire sur son cercueil. Pour nous, avec ce signe de fermeture du livre de Sa vie, un nouveau chapitre a commencé en présence du Pape Polonais dans la vie de l’Église et de celle de chacun d’entre nous. Nous voulons écrire ce nouveau chapitre avec lui, en créant le Centre”.

Le Pape Benoît XVI a consacré la pierre angulaire de la construction de la nouvelle installation lors de sa visite en Pologne en 2006, tandis que sa cérémonie de pose a eu lieu le 23 octobre 2010. À cette occasion, le cardinal Dziwisz a partagé la réflexion suivante : “C’est un lieu qui a une page dans l’histoire du Karol Wojtyła, une page écrite avec le travail et la prière. Tout comme l’église est construite sur une roche, et cette roche est Pierre, nous voulons que le Centre soit construit sur une roche, sur Pierre, dont le nom est Jean-Paul II. Sa vie et sa mort, sa sainteté et son ordinaire, son activité et sa prière sont les fondements sur lesquels nous voulons construire avec l’aide de Dieu. Nous souhaitons ici être fortifiés par sa présence spirituelle, puiser dans le trésor de ses pensées, réflexions, contemplations et prières, pour y trouver la vérité sur Dieu et sur l’homme, et la lumière et l’aide dans la vie personnelle et familiale, dans la communauté de l’Église et de la nation”.

Un peu plus tôt, le 11 octobre 2008, lors de la cérémonie officielle de lancement de la construction du Centre Jean-Paul II “N’ayez pas peur !” sur Białe Morza (Mers Blancs), le métropolite de Cracovie, s’adressant aux invités réunis, a lancé la nouvelle étape par des mots : “Alors, au nom de Dieu !”.

Ainsi, après près de deux ans de préparation, la construction du Centre papal a débuté en 2010, réalisée selon le concept et le design de l’architecte de Cracovie, M. Andrzej Mikulski.

Le statut de l’institution stipule que le Centre papal est un lieu de dialogue, de diffusion et de développement créatif de l’héritage de Jean-Paul II. Il est destiné à promouvoir la spiritualité du Pape et à agir dans le domaine de la science et de l’éducation. Depuis 2006, son président, et en même temps le constructeur de l’ensemble du complexe, était le prélat Jan Kabziński, qui en 2011 a également été nommé conservateur du Sanctuaire de Saint Jean-Paul II.

Au cours de son mandat, un complexe du Centre papal a été construit sur les terrains appelés Białe Morza (Mers Blanches) à Cracovie, qui comprenait les sites suivants : le Sanctuaire de Saint Jean-Paul II, le Centre de Bénévolat, l’Institut Jean-Paul II, une tour panoramique et le bâtiment du Musée avec une section de conférences et une maison des pèlerins. En plus des installations, un grand parc avec une aire de jeux, des parkings et une infrastructure routière a été créé sur plus de 20 hectares de terrain vague, ce qui a permis une très bonne communication avec toutes les parties de la ville. Entre le sanctuaire de Łagiewniki et le Centre Jean-Paul II, le pont de la miséricorde tant attendu reliant les lieux de culte a été construit, ainsi qu’une halte ferroviaire, construite par la ville, desservant les deux sanctuaires. Actuellement, grâce à la coopération avec la ville, après de nombreuses années, la construction de la route de Łagiewniki, qui complète les investissements de réseau de communication déjà réalisés, a été lancée.

Grâce à l’activité du Père Kabziński, qui est le premier conservateur du Sanctuaire de Saint Jean Paul II depuis 2011, le culte du Saint Pape s’y est développé, ce qui a fait du sanctuaire le plus grand lieu de culte du Pape Polonais au monde ces dernières années.
En 2016, lors de la Journée mondiale de la jeunesse, le Sanctuaire a été visité par le Pape François avec plus de 2 millions de jeunes du monde entier qui ont rendu hommage à Saint Jean-Paul II. Pendant toutes ces années, l’activité pastorale du Sanctuaire s’est développée de façon très dynamique, entre autres, grâce aux nombreux services initiés par le Père prélat. Le service le plus répandu en l’honneur de Saint Jean-Paul II, depuis le début de l’existence du Sanctuaire, a rassemblé des milliers de fidèles pèlerins de toute la Pologne chaque 22ème jour du mois pour rendre hommage à Saint Jean-Paul II et participer à la Procession de la Lumière sur le modèle de la procession de Fatima. Il y a également de nombreux groupes au Sanctuaire, qui sont rassemblés autour des enseignements et des pensées de Saint Jean-Paul II.

Au nom de tous ceux qui sont unis autour de l’idée du Centre Jean-Paul II – amis du Centre papal, donateurs et collaborateurs, nous voudrions exprimer nos remerciements les plus sincères au prélat pour le merveilleux travail qu’il a accompli et pour le grand engagement et les efforts qu’il a déployés pour la création et le développement du Centre papal, ainsi que pour son souci exceptionnel de préserver la mémoire de Jean-Paul II en Pologne et dans le monde entier.

A partir du 1er juillet 2018, le poste de conservateur a été repris par le père Mateusz Hosaja, qui avait auparavant été prêtre et éducateur de la jeunesse. Dans les années 2012 à 2016, il a été préfet (éducateur des séminaristes) à Haut séminaire de l’Archidiocèse de Cracovie, puis de 2017 à 2018, il a été son Recteur adjoint. Depuis le 8 mai 2020, il est inclus dans le groupe des Chanoines du Chapitre de la Cathédrale. Le 11 avril 2019, le père Mateusz Hosaja a été nommé président du Conseil d’administration du Centre Jean-Paul II “N’ayez pas peur !

L’une des nombreuses dimensions de l’activité du Centre papal était la prière persistante pour la béatification et la canonisation du Pape Polonais. De 2006 à 2011, chaque premier dimanche du mois, des messes à cette intention ont été célébrées à l’Eglise des Saints-Apôtres Pierre et Paul de Cracovie, qui ont rassemblé de nombreux amis et adorateurs de Jean-Paul II. Les messes ont été suivies de concerts organisés avec la participation de nombreux artistes exceptionnels, dont des solistes célèbres, des chœurs, ainsi que des orchestres symphoniques de toute la Pologne.

Le point culminant des activités du Centre a été la béatification du Grand Patron. Elle a initié une nouvelle dimension de l’activité du Centre papal : le 11 juin 2011, le cardinal Stanisław Dziwisz, après la béatification du Pape Polonais, a érigé le Sanctuaire Jean-Paul II sur Białe Morza (Mers Blanches), qui est devenu le cœur du Centre papal. Là, des services ont également été organisés pour prier pour la canonisation la plus rapide du Bienheureux.

Rappelons que grâce à des donateurs nationaux et étrangers, dans la première phase de l’investissement, outre l’Église Inferieurre ouverte l’année de la béatification (2011), deux autres sites ont été construits : Le Centre du Bénévolat et l’Institut Jean-Paul II, actuellement le siège de l’Institut pour le Dialogue Interculturel.

L’ouverture et la bénédiction de l’Église Supérieure (en 2013) faisaient partie de la deuxième étape du projet, qui comprenait également la construction de la tour panoramique.

Le 16 octobre 2016, jour anniversaire de l’élection du cardinal Wojtyla comme Évêque de Rome, son secrétaire personnel et le métropolite de Cracovie de l’époque, le cardinal Stanisław Dziwisz, a consacré le temple dédié au Saint Pape.

L’histoire de ce lieu remonte également à la visite du Pape François qui, le 30 juillet 2016, a célébré la Sainte Messe à Białe Morza (Mers Blanches) à Cracovie, auprès des reliques de Jean-Paul II.

Actuellement, la construction du complexe du musée est terminée, où une exposition reflétant les messages les plus importants laissés par Saint Jean Paul II est prévue. À l’avenir, grâce à la gentillesse des donateurs, d’autres sites seront construits au Centre papal sur Białe Morza (Mers Blanches) : Centre de conférences, Maison du pèlerin, Centre de récollection et de réhabilitation.